Séché Environnement (Changé, 53) reprend un spécialiste des déchets en Italie
Vendredi 19 avril 2019.

Le groupe Séché Environnement (Changé, 53), qui est spécialisé dans la gestion des déchets, vient d'annoncer le rachat en Italie de la société Mecomer. Elle réalise un chiffre d'affaires annuel de 32 millions d'euros et emploie 150 collaborateurs. Elle intervient dans la gestion des déchets dangereux. Au cours des derniers mois, Séché Environnement a repris Kanya au Pérou et Interwaste en Afrique du Sud.

Ekinops en croissance
Vendredi 19 avril 2019.

L'entreprise Ekinops basée à Lannion (22) annonce un chiffre d'affaires de 20,8 millions d'euros au cours du premier trimestre 2019. Sa croissance est de 11%. Ses activités à l'international concentrent 64% du total de ses ventes d'équipements télécoms.

L'Autorité de la concurrence confirme le rachat par LDC des Volailles Rémi Ramon à Javron-les-Chapelles (53)
Vendredi 19 avril 2019.

Nouvelle croissance externe pour le groupe sarthois LDC. Il vient d'être autorisé par l'Autorité de la concurrence à reprendre les deux usines de l'entreprise Rémi Ramon de transformation et découpe de volailles. Cette société dispose d'un site à Javron-les-Chapelles (53) où se situe son siège social et un second à Lassay-les-Châteaux, toujours en Mayenne.

De nouveaux investissements pour Bridor
Jeudi 18 avril 2019

La filiale de fabrication de pains et viennoiseries du groupe Le Duff prévoit de nouveaux investissements. Il est envisagé une extension de son usine de Servon-sur-Vilaine (35). Par contre, il n'est plus prévu de nouvelle usine dans la région. Le groupe Le Duff préfère renforcer son site de Düsseldorf en Allemagne pour couvrir cette vaste zone européenne.

248 demandes de brevet en Bretagne et 295 dans les Pays de la Loire
Jeudi 18 avril 2019

L'INPI -Institut national de la propriété industrielle- vient de publier un palmarès portant sur le nombre des brevets déposés en 2018 dans les différentes régions du territoire. En Bretagne, il y a eu 248 demandes de brevets, ce qui représente 1,9% du total.

Faguo quitte Paris pour Nantes
Jeudi 18 avril 2019

La marque de vêtements et de chaussures Faguo annonce qu'elle va transférer 12 des 24 collaborateurs de son siège social parisien à Nantes. L'entreprise s'installera le 1er juillet prochain dans les espaces de l'immeuble Zero Newton sur l'Ile de Nantes. Filiale d'Eram, Faguo réalise un chiffre d'affaires annuel de 10 millions d'euros, la société dispose de 17 boutiques.

Le consortium French Tech Seed Pays de la Loire Labellisé, idem en Bretagne
Mercredi 17 avril 2019

Ce consortium vient d'être labellisé par les pouvoirs publics, il réunit Atlanpôle, la SATT Ouest Valorisation - qui a aussi obtenu la labellisation du consortium French Tech Seed Bretagne avec les 7 technopoles- ainsi que les différentes technopoles d'Angers, Laval et Le Mans. Ce consortium s'appuie sur les différents acteurs de la recherche de la région (idem en Bretagne) pour accompagner des start-ups en post-mutation et à fortes spécialités technologiques.

Une perte de 5,7 millions d'euros pour Kerlink
Mercredi 17 avril 2019

Kerlink (Thorigné-Fouillard, 35) est spécialisée dans les solutions pour l'Internet des objets. L'entreprise annonce une perte de 5,7 millions d'euros en 2018 contre une perte de 308 000 euros un an plus tôt. Son chiffre d'affaires de l'an passé est aussi en recul à 17 millions d'euros contre 24,7 millions d'euros en 2017.

Le numérique a créé 880 emplois en Ille-et-Vilaine en 2018, total en baisse
Mardi 16 avril 2019

L'Audiar, agence d'urbanisme rennaise, publie le bilan chiffré du numérique en Ille-et-Vilaine, en 2018. Globalement, 880 emplois ont été créés l'an dernier grâce aux activités numériques. On assiste à un tassement des recrutements puisque le total en 2017 était de 982 emplois créés.

Bâtiment et travaux publics au beau-fixe
Mardi 16 avril 2019

Dans sa dernière note de conjoncture, la Banque de France en Bretagne dresse le bilan de la situation trimestrielle du B-TP (janvier à mars 2019). Pour ce qui concerne le gros œuvre, les recrutements ont été importants car les carnets de commandes sont bien garnis et vont continuer de l'être au cours des prochains mois. Dans le second œuvre, la Banque de France constate une forte hausse de l'activité au premier trimestre.